Tous nos conseils pour lutter contre l’humidité dans votre logement

L’humidité touche en moyenne une maison sur cinq en France. Il s’agit de l’un des principaux facteurs de destruction des bâtiments. Une habitation humide entraîne de nombreux dégâts tant matériels que sanitaires, en plus des odeurs insupportables. Mais d’où vient cette humidité excessive dans le logement ? Et comment lutter contre l’humidité ?

Les origines de l’humidité

Sur une échelle de 0 à 100 %, la quantité normale de vapeur d’eau contenue dans l’air se trouve entre 45 % et 65 %. Une quantité inférieure assèche l’air, tandis qu’une quantité trop importante le rend trop humide. Le taux d’humidité dans un logement varie en fonction de la température, de la ventilation et des sources d’humidité (douche, bain, lessive, cuisson, et même la simple respiration).

Les remontées capillaires font également partie des nombreuses causes de l’humidité dans une habitation. Les eaux souterraines remontent en surface et rendent la terre humide, qui humidifie à son tour la base des murs de l’habitation. Ce phénomène touche tous les matériaux poreux qui entrent en contact avec le sol.

Lorsque l’enveloppe du bâtiment se fissure, il laisse aussi l’humidité s’infiltrer dans le logement. Les origines de ces fissures sont multiples : mouvements du sol, mouvements des éléments de construction, l’humidité, etc. Pour lutter contre l’humidité, il convient de repérer sa source et de s’adresser à un professionnel si vous constatez des dégâts importants : apparition de moisissures, menuiseries qui gonflent, auréoles visibles sur les plafonds ou les murs, etc.

Les dangers d’un excès d’humidité

Les conséquences de l’humidité sur la santé ne sont pas à négliger. L’air humide à l’intérieur de l’habitation favorise l’apparition de moisissures, ce qui peut provoquer une irritation de la gorge, du nez ou encore des yeux, ainsi que des problèmes respiratoires. Certaines personnes peuvent même être sujettes à des réactions allergiques à cause des acariens qui s’y développent. Un enfant qui grandit dans un logement humide risque également de devenir asthmatique à cause de la mauvaise ventilation de l’habitation.

L’humidité est à l’origine de biens de pathologies plus ou moins graves pour les occupants, dont la rhinite qui est l’irritation des muqueuses de la cavité nasale et la bronchite qui est l’inflammation des bronches causée par les blattes et les acariens.

Les astuces pour se débarrasser de l’humidité

Afin de lutter contre l’humidité, pensez à aérer régulièrement la maison (environ 10 minutes matin et soir). Cela permettra de ventiler le logement et ainsi renouveler l’air intérieur.

Aussi, à l’aide d’une eau savonneuse, faites un entretien mensuel de la grille de ventilation et un entretien semestriel des bouches d’extraction.

Nettoyez régulièrement vos fenêtres, douches et éviers en insistant sur les pourtours qui sont favorables au développement des moisissures.

Lorsque vous cuisinez, veillez à toujours couvrir vos poêles ou casseroles et à utiliser une hotte aspirante afin de réduire la formation de vapeur d’eau.

Et si possible, ne séchez pas votre linge dans la maison. Sinon, aérez bien la pièce.

Que faire en cas de diagnostic plomb positif ?
Comment éviter la condensation et les moisissures ? Dites adieu aux champignons !